Injections de toxine botulique et d’acide hyaluronique


Deux concepts concernent les injections esthétiques au niveau de la face non chirurgicales pour gommer certaines anomalies constitutionnelles ou liées à l’âge.

D’une part les injections de toxine botulique (Vistabel, Bocouture, Azzalure…) dont le principe d’action est de mettre le muscle injecté au repos. Il s’en suit une atténuation ou la disparition de la ride dynamique concernée, par exemple la ride du lion qui apparaît quand on fronce des sourcils ou les rides de la patte d’oie lors du sourire . Ce sont les muscles qui se contractent qui font apparaître la ride. En les mettant au repos la ride ne se forme plus faute de contraction musculaire. S’il persiste une ride au repos c’est qu’il existe une cassure cutanée apparue avec le temps témoignant d’une ride ancienne entretenue par les muscles de la mimique. Dans ces cas l’injection de toxine atténuera la ride mais elle ne disparaitra pas totalement. En effet ce n’est pas un produit de comblement des rides.

D’autre part les injections d’acide hyaluronique. Vétitable gel plus ou moins épais il est injecté pour le comblement des rides et des sillons de la face( cernes sillons naso-géniens , rides d’amertume) , comblement des rides profondes ou superficielles éventuellement après injection de toxine botulique (ride du lion, rides autour de la bouche, joues …) ou redonner du volume à certaines parties du visage ( pommettes, joues, bouche )

Injection esthétique avant Injection esthétique après

Ces injections de produit résorbable ont prouvé leur innocuité et durent de 1 à 2 ans selon les produits injectés et leur fluidité. On parle de réticulation : Plus un produit est réticulé plus il dure dans le temps. On l’injecte en général dans les sillons profonds ou pour combler certains volumes.. Les produits peu réticulés s’injectent dans les rides superficielles. A l’arrêt des injections il ne reste pas de « séquelles », de volume disgracieux ou dysharmonieux comme avec certains produits non résorbables utilisés autrefois.

Il nous semble dangereux aujourd’hui de continuer à injecter des produits non résorbables. Au point qu’il est déconseillé de réaliser une injection d’acide hyaluronique à un site d’injection ancien de produit non résorbable car il risque de le réactiver et de créer des complications.

Ces injections sont contre indiquées chez la femme enceinte et allaitante, dans les très rares allergies à l’acide hyaluronique ainsi que chez les patients sous anti-coagulants, immunodéprimés ou présentant une maladie auto-immune.

En pratique ces injections sont soumises à une réglementation légale commune à tout geste esthétique : information sur les effets secondaires ( ecchymoses, granulomes …) notifiés par écrit (fiche d’information retournée pour accord datée et signée par le patient), recherche d’allergies et d’antécédents d’herpès. Des photos sont recommandées pour mieux cerner les anomalies à corriger. Devis et délai de réflexion minimum de 24 heures permettent d’éviter toute décision trop hâtive.