Ptosis de la paupière supérieure de l’adulte


La plupart des ptosis de l’adulte acquis ou congénitaux sont bénins: Seul l’aspect esthétique pose problème. Parfois dans les formes congénitales familiales les patients rapportent: «Ma grand mère et mon père ont le même ptosis» ! Un examen clinique complet et parfois des examens complémentaires, restent de rigueur pour éliminer des étiologies rares ou plus graves! La demande de chirurgie est rapidement évoquée.

Heureusement le ptôsis est très souvent bénin, parfois lié au port prolongé des lentilles de contact ou lié au vieillissement des structures anatomiques de la paupière; il est aisément reconnaissable cliniquement et opérable sous anesthésie locale .

Une consultation d’anesthésie et un dossier photo sont réalisés avant l’intervention systématiquement

EN SAVOIR +

Le traitement est chirurgical


L’anesthésie locale avec sédation permet au patient d’être détendu, de ne pas ressentir de douleur et d’être suffisamment réveillé pour que le chirurgien puisse vérifier que l’ouverture des yeux est symétrique. Les patients ne se plaignent pas de douleur dans les jours qui suivent l’opération. L’ecchymose et l’œdème disparaissent progressivement en 15 jours parfois plus. Une interruption du travail est à prévoir pendant au moins 8 ,jours parfois beaucoup plus si la vision n’est pas stabilisée. Malgré ces progrès de l’anesthésie et du geste chirurgical une seule opération peut s’avérer insuffisante pour atteindre l’objectif. On réalise alors une retouche sur le niveau , la courbe ou le pli palpébral. On compte environ 10 à 15% de ré-interventions.

Les détails pratiques de l’opération se trouvent dans la fiche d’information ou consentement éclairé. Ce document est remis à chaque patient avant toute opération; il reprend par écrit les informations reçues en consultation.

Les avantages et les inconvénients de l’opération sont détaillés ainsi que les possibles complications.

Lisez attentivement ce document afin de poser toutes les questions nécessaires avant la chirurgie.


Ptosis congénital droit opéré chez un adulte.
Le seul but était d’améliorer l’esthétique du regard.

Pour des raisons de discrétion, la photo est volontairement masquée.
Pour accéder aux images cliquez ici.





Ptosis congénital bilatéral traité par raccourcissement du releveur.
La ptose de paupière inférieure a également été traitée. Le blanc scléral (blanc de l’œil visible sous l’iris) est corrigé simultanément par la remontée de la paupière inférieure pendant l’opération.

Pour des raisons de discrétion, la photo est volontairement masquée.
Pour accéder aux images cliquez ici.




Ptosis droit acquis lié à l’âge traité par avancement du muscle.

Pour des raisons de discrétion, la photo est volontairement masquée.
Pour accéder aux images cliquez ici.




Ptosis lié à l’âge bilatéral opéré sous anesthésie locale.

Pour des raisons de discrétion, la photo est volontairement masquée.
Pour accéder aux images cliquez ici.


En conclusion cette chirurgie est bien codifiée. Si les conditions locales sont réunies ( c’est à dire correctement évaluées en pré-opératoire) les résultats sont très satisfaisants.